Refuge de Beauregard

Notre refuge dans la Nièvre

Pourquoi venir adopter au refuge de beauregard ?

Parce que nous connaissons bien les animaux qui nous ont été confiés ou que nous avons recueillis et que nous pouvons ainsi mieux vous orienter vers ceux qui correspondent à votre mode de vie,

Parce que nous leur prodiguons tous les soins sanitaires dont ils ont pu manquer et que nous les stérilisons pour leur confort et leur sécurité et …. pour les vôtres,

Parce que nous les observons, que nous facilitons et notons leurs progrès.

Parce que nous vous donnerons le plus honnêtement possible, un maximum d’informations sur leurs grandes qualités et leurs petits défauts. Ceci vaut aussi bien pour les chiens en liberté à nos côtés que pour ceux qui séjournent en box mais que nous mêmes et nos bénévoles sortons et stimulons régulièrement,

Parce que nous maintenons ou entreprenons leur sociabilisation, que nous les mettons en contact les uns avec les autres, que nous leur donnons en fonction de leur personnalité, de leur âge, de leur taille, … les bases d’une éducation nécessaire à leurs futurs échanges avec vous,

Parce que nous comptons sur vous pour poursuivre ces échanges tellement gratifiants?

Aidez nous à maintenir leur confiance retrouvée et à sauver encore plus d’animaux…

Refuge pour animaux de Beauregard dans la Nièvre
Chats à l'adoption dans le refuge de Beauregard à Saint-Éloi

40 ans d'amour

On est loin de l’image idéale de l’homme, meilleur ami du chien ou du chat, de l’homme, compagnon fidèle et attentionné, bref de l’homme de bonne compagnie. Loin aussi des chats de Colette et de Léautaud, du chien de Ferrat, tant regretté, ou de ceux de Bardot, à qui leurs maîtres ont tant donné.

les animaux sont tatoués, vaccinés, les mâles et femelles sont tous stérilisés afin d’éviter la prolifération. Ensuite, comme le précise Laurence, il faut gérer la vie animale du refuge :  » La joie, la tristesse, l’espoir, la révolte, l’excitation de la promenade, l’émotion d’une adoption longtemps attendue, l’indignation, le découragement parfois, la douceur d’un chaton, l’agressivité d’un chien qui n’a connu de l’humain que l’inhumain, et qui petit à petit, reprendra confiance jusqu’à se rouler de bonheur à l’approche de l’employé qui, avec patience, a su voir au-delà de l’apparence.  » Derrière ce portrait désolé et désolant, il y a malgré tout des gens pour qui chaleur et générosité ne sont pas que des mots.

Nos pensionnaires en image

Mémoire du Refuge