Qu’est-ce que le FIV ?

Près de 10% de la population féline serait porteur du virus de la leucose ou du FIV. Ces maladies, qui touchent aussi bien les chats de maison que les chats errants, font souvent peur… à tort. Les chats séropositifs sont des chats avant tout. Ils ne sont pas différents des autres chats !

Ils ont le droit, eux aussi, et surtout eux, de recevoir de l’amour, de l’attention, et des soins, comme n’importe quel autre chat.

« Baileys, porteur sain FIV, a vécu 6 ans au refuge avant d’être adopté…Alors ? ces 3 lettres ne doivent pas vous faire peur…ces 3 lettres ne doivent pas signifier une incarcération à vie au refuge…. Sortez les de là nos FIV MERCI… »

La durée d’incubation est de 4 à 6 semaines. Ensuite la maladie évolue selon différentes phases :

1ère phase: Cette phase dure deux mois environ après la contamination et passe souvent inaperçue.

2ème phase: le chat est séropositif et ne présente aucun symptôme, le virus « sommeille » dans son organisme. Il est par contre contagieux pour les autres chats. Cette phase présente une durée très variable, entre 5 et 10 ans.

3ème phase : cette phase n’intervient qu’à la fin de la vie du chat. Le virus se « réveille ». Il y a une diminution des défenses immunitaires ce qui rend le chat très sensible aux microbes. Le chat est donc très souvent atteint par des maladies dites opportunistes : ce sont des maladies qui profitent de l’affaiblissement de l’animal pour se développer.

Il n’existe pas à ce jour de vaccins contre le FIV. Un chat atteint de ce virus a une espérance de vie relativement longue : il peut vivre quasiment aussi longtemps qu’un chat séronégatif. Le virus pouvant être latent pendant de nombreuses années, il est donc possible de vivre sereinement avec un chat porteur de cette maladie sans aucun risque. Un chat bien protégé est un chat qui vivra plus longtemps. Une vaccination complète pour prévenir les maladies extérieures et une nourriture saine l’aideront à bien se défendre.

Lorsque la troisième phase décrite plus haut est déclarée, il n’existe aucun traitement pour détruire le virus. Il faudra alors traiter les maladies opportunistes au fur et à mesure qu’elles atteignent le chat. Mais une fois que le chat souffre, l’unique solution reste l’euthanasie.

La seule prévention possible est de faire stériliser les chats qui sortent afin d’éviter les bagarres et la transmission vénérienne du virus. On conseille également d’éviter tout contact entre chats sains et malades. Cependant, un chat FIV+ et un chat FIV- peuvent cohabiter sans risque à partir du moment où les deux sont stérilisés et pacifiques.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email